Reculer Conseils à l’intention des aidants

Si vous prenez soin d’une personne atteinte d’épilepsie, particulièrement s’il s’agit d’un enfant, vous êtes déjà au fait de l’importance d’être toujours bien renseigné et de pouvoir prodiguer le traitement adéquat pour pouvoir mener une vie normale.

La foire aux questions ci-dessous aborde certains sujets qui préoccupent des personnes qui s’occupent d’enfants, d’adolescents et de personnes âgées atteints d’épilepsie.

Enfants atteints d’épilepsie

Chez mon enfant, l’épilepsie se résorbera-t-elle avec l’âge?

Certains enfants continueront d’être atteints d’épilepsie à l’âge adulte, tout en profitant pleinement de leur vie. D’autres enfants cesseront d’avoir des crises. Il est difficile de déterminer ce qui se produira. Tout dépendra du type d’épilepsie dont l’enfant est atteint. Il est toutefois réconfortant de savoir que de nombreuses personnes atteintes d’épilepsie cessent d’avoir des crises lorsqu’elles observent scrupuleusement le traitement qui leur convient.

Mon enfant peut-il jouer en toute sécurité avec ses amis?

La plupart des enfants atteints d’épilepsie peuvent participer aux mêmes activités que les autres enfants, dont le base-ball, le soccer et d’autres sports. Le degré de maîtrise des crises vous aidera à déterminer les sports et les jeux auxquels votre enfant peut s’adonner.

Devrais-je dire aux enseignants de mon enfant qu’il est atteint d’épilepsie?

Il semble préférable de dire à l’enseignant de votre enfant et au personnel de l’école qu’il est atteint d’épilepsie. Bien que les enseignants et les autres membres du personnel de l’école (à l’exception de l’infirmière) ne soient pas des professionnels de la santé, ils ont un rôle à jouer pour venir en aide aux élèves atteints d’épilepsie et assurer leur sûreté. Le niveau de participation auquel vous devez vous attendre de la part des enseignants dépendra de divers facteurs, tels que l’âge de l’enfant, son stade de développement et la gravité de l’épilepsie. Assurez-vous de tenir le personnel de l’école constamment au courant de la situation au cours de l’année et de lui fournir tout nouveau renseignement concernant l’état de santé de votre enfant, notamment lors d’une substitution de médicaments, car celle-ci pourrait être associée à des effets secondaires, comme la somnolence.

Mon enfant peut-il continuer à faire du sport?

En un mot, oui, votre enfant peut pratiquer des sports. Consultez toutefois un neurologue ou un épileptologue avant d’inscrire votre enfant à de nouvelles activités physiques.

Voici quelques conseils :

  • Si les crises de votre enfant surviennent surtout dans certaines situations, planifiez ses activités pour qu’elles coïncident avec des moments où les crises sont moins susceptibles de se produire.
  • Pour réduire les risques de crise, dites à votre enfant d’éviter la chaleur extrême lorsqu’il fait de l’exercice, et assurez-vous qu’il boit suffisamment d’eau.

Adolescents et épilepsie

Mon adolescent peut-il conduire un véhicule automobile?

En général, la conduite d’un véhicule est interdite lorsqu’une personne :

  • a eu une crise au cours des six mois qui ont précédé.
  • prend des antiépileptiques qui causent de la somnolence ou qui entravent le contrôle des muscles.
  • doit prendre des médicaments pour prévenir les crises, mais qu’elle continue de consommer obstinément une quantité abusive d’alcool ou qu’elle n’observe pas tout à fait le traitement que son médecin lui a prescrit.

Les exigences varient d’une province à l’autre. Communiquez avec le ministère des Transports de la province où vous habitez.

L’épilepsie et les fréquentations

Les adolescents atteints d’épilepsie craignent souvent que personne ne veuille les fréquenter si on apprend qu’ils sont atteints d’épilepsie.

C’est le cas parfois. Mais, comme dans tout le reste, l’honnêteté est toujours préférable. Votre enfant devrait donc faire preuve d’ouverture avec ses amis (et la personne qu’il fréquente) pour qu’ils ne soient pas pris de panique et qu’ils sachent ce qu’ils doivent faire pour l’aider si une crise survient

Les jeux vidéo peuvent-ils déclencher une crise?

Les jeux vidéo ne causent ni l’épilepsie ni les crises. Chez certains enfants atteints d’épilepsie, le stress, la fatigue et l’hyperventilation peuvent déclencher une crise. Les jeux vidéo peuvent aussi déclencher une crise chez les personnes atteintes d’épilepsie photosensible (crises déclenchées par des lumières clignotantes ou des images vacillantes). Ce type d’épilepsie n’affecte toutefois que 3 % des personnes atteintes d’épilepsie. La plupart des enfants atteints d’épilepsie peuvent jouer à des jeux vidéo sans risque.

Personnes âgées et épilepsie

Les personnes âgées qui sont atteintes d’épilepsie peuvent-elles vivre seules?

Bien que ce ne soit pas toujours le cas, les personnes âgées atteintes d’épilepsie qui n’ont aucun autre problème de santé et qui ont toutes leurs facultés intellectuelles peuvent continuer à vivre seules.

Bien entendu, les crises d’épilepsie présentent des risques chez les personnes qui vivent seules. Quelques modifications au domicile permettent toutefois de réduire ces risques. Par exemple, les risques de chutes sont moins élevés si la personne n’a pas à monter un escalier pour rentrer chez elle. Les risques de blessures liées à une chute sont également moins élevés lorsque les planchers sont recouverts d’une moquette, lorsque les meubles sont rembourrés et lorsque les coins des tables sont recouverts de coussinets de protection. Reportez-vous à la rubrique L’épilepsie au quotidien pour en savoir plus à propos de la sécurité à la maison.

Une personne chez laquelle les crises se manifestent avec une certaine régularité devrait toujours avoir avec elle un téléphone cellulaire ou un téléavertisseur qui lui permettra d’obtenir de l’aide où qu’elle soit dans la maison.

Parfois, les personnes âgées qui habitent seules préfèrent établir un code, tel que placer un pot de fleurs à la fenêtre ou ouvrir et fermer des rideaux à des heures précises, pour signaler à leurs proches et à leurs voisins que tout va bien ou pour qu’ils interviennent s’il y a un problème.

Les personnes âgées atteintes d’épilepsie peuvent-elles conduire un véhicule automobile?

Lorsque les crises sont maîtrisées de manière adéquate par la prise de médicaments (et lorsque la personne se conforme à toutes les exigences régissant la détention d’un permis de conduire), les personnes âgées atteintes d’épilepsie peuvent conduire partout au Canada lorsqu’elles se conforment à certains critères. Pour en savoir plus, communiquez avec votre médecin ou avec le ministère des Transports de votre province.

Comment les aidants peuvent-ils prendre soin d’eux-mêmes?

Lorsqu’une personne prend soin d’une autre personne, il arrive parfois qu’elle se néglige elle-même. Mais. Souvenez-vous : Non seulement est-il parfaitement acceptable que vous preniez soin de vous-mêmes, c’est votre devoir de le faire. Après tout, en prenant soin de vos propres besoins, vous êtes un meilleur aidant et un meilleur accompagnateur pour la personne dont vous vous occupez. Le fait que les aidants et les accompagnateurs jouent un rôle significatif dans la qualité de vie d’une personne atteinte d’épilepsie est bien connu. Par conséquent, votre santé et votre bien-être sont de toute première importance.

Les quelques conseils qui suivent vous aideront à éviter l’épuisement :

  • Soyez conscient de vos limites
  • Surveillez les signes de stress
  • Mangez bien – et faites de l’exercice
  • Réservez-vous du temps pour vous
  • Essayez de joindre un groupe de soutien
  • Explorez les techniques de réduction du stress
  • Renseignez-vous constamment.
  • Demandez de l’aide si vous en avez besoin.

Pour obtenir du soutien et des conseils additionnels

Pour obtenir du soutien et des conseils additionnels à l’intention des aidants, consultez :