Reculer Épilepsie et conduite d’un véhicule

Être atteint d’épilepsie ne signifie pas nécessairement qu’une personne n’a pas le droit de conduire un véhicule automobile.

Vous pouvez parfois continuer à conduire un véhicule non commercial pourvu que la prise de médicament vous permette de maîtriser vos crises, ET :

  • les médicaments que vous prenez ne créent pas une sensation de somnolence ou n’entravent pas votre coordination, et vous n’avez pas eu de crises depuis 6 mois.
  • Votre professionnel de la santé croit que vous continuerez de prendre régulièrement vos médicaments et que vous observerez les directives et instructions qui vous ont été données.
  • Vous faites l’objet d’un suivi médical régulier, et vos professionnels de la santé sont persuadés que vous leur signalerez immédiatement toute crise qui pourrait survenir.

Vous pourriez avoir aussi le droit de continuer à conduire un véhicule non commercial pourvu que :

  • Si vous n’avez eu qu’une crise spontanée et que, après avoir subi un examen neurologique complet, aucune activité neurologique n’y a été associée. Il a également été établi que la crise spontanée n’est pas attribuable à une affection toxique.
  • Depuis 5 ans, vous n’avez eu des crises que pendant votre sommeil ou immédiatement après le réveil.
  • Vous n’avez pas eu de crise depuis un an ou avez eu une crise attribuable à une réduction de la dose du médicament que vous prenez, conformément au conseil de votre professionnel de la santé.
  • Lorsque la dose du médicament que vous prenez aura été ramenée à la dose efficace antérieure, vous pouvez recommencer à conduire un véhicule automobile.

Si votre professionnel de la santé n’est pas convaincu que vous respectez les critères requis pour la conduite d’un véhicule automobile, il transmettra un rapport au ministère du Transport de votre province. Le Ministère exigera alors que vous fournissiez des renseignements médicaux additionnels dans un laps de temps déterminé, à défaut de quoi votre permis de conduire sera suspendu. Il est également possible que le Ministère vous fasse parvenir un avis par écrit de la révocation de votre permis de conduire, accompagnée d’une explication par écrit.

Pour en savoir plus concernant la réglementation régissant la conduite d’un véhicule automobile par une personne atteinte d’épilepsie, consultez : http://www.canadianepilepsyalliance.org/a-propos-de-lepilepsie/vivant-avec-lepilepsie/la-conduite-automobile/?lang=fr

Pour lire le numéro du magazine É-Action® portant sur la conduite d’un véhicule automobile, cliquez ici :

N’oubliez pas que les exigences varient d’une province à l’autre. Vous pouvez aussi communiquer avec le ministère des Transports de la province où vous habitez.