Reculer Comment pose-t-on un diagnostic d’épilepsie?

La première étape est la consultation d’un neurologue ou d’un épileptologue. Pour établir un diagnostic d’épilepsie, le neurologue devra d’abord dresser la liste de tous vos antécédents médicaux et recueillir minutieusement autant de renseignements qu’il le peut. Outre vos antécédents médicaux personnels, le neurologue devra également s’enquérir de vos antécédents familiaux, des médicaments que vous prenez, du profil des crises que vous avez et des circonstances entourant le déclenchement de ces crises.

Une description détaillée de ce qui s’est produit est de toute première importance. Si vous le pouvez, prenez des notes et demandez à une personne qui était présente au moment de la crise de vous accompagner à votre prochaine visite chez le neurologue. Le neurologue ou l’épileptologue étudiera soigneusement vos antécédents médicaux. Votre neurologue pourrait ensuite vouloir obtenir une image de votre cerveau. Pour ce faire, il pourrait avoir recours à l’imagerie par résonnance magnétique (IRM), à la tomodensitométrie (TDM) ou à l’électroencéphalographie (EEG). Ces tests, qui sont souvent très utiles pour établir un diagnostic d’épilepsie, peuvent déterminer si vous êtes susceptible d’avoir d’autres crises et si un traitement pourrait s’avérer utile dans votre cas. Lorsqu’il est difficile de poser un diagnostic, d’autres tests peuvent toutefois être requis.

Une fois le diagnostic d’épilepsie établi, il est important de consulter un neurologue ou un épileptologue spécialisé dans le domaine pour poursuivre le traitement.

Vidéo : Stephen